Archives mensuelles : mai 2021

Le groupe agricole de soutien à l’initiative « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse »

Le communiqué du groupe

Face à une forte prise de position du monde agricole contre les deux initiatives agricoles du 13 juin prochain provenant notamment d’instituts apolitiques tel que la Chambre neuchâteloise d’agriculture et de viticulture ou encore d’exploitations agricoles n’utilisant pas de pesticides de synthèse, plus de trente agriculteurs et vignerons neuchâtelois ont décidé de sortir des champs et des vignes pour former un groupe agricole de soutien à l’initiative « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ». Nous souhaitons ainsi pouvoir rééquilibrer le débat autour de cette question de société.

Le mélange pêle-mêle d’arguments contre les deux initiatives nous laisse perplexe. La méconnaissance des textes soumis au vote nous rend songeurs. Que les opposants mélangent volontiers les arguments pour faire croire qu’on vote seulement sur un seul sujet, c’est de bonne guerre. Qu’une institution de formation et de vulgarisation fasse la même chose est tout autre. La propagation de sa campagne du 2x NON dans sa correspondance concernant des projets subventionnés par la Confédération est anti-démocratique.

Pour lire la suite, téléchargez le communiqué complet au format PDF ici

Le message de Fernand Cuche

Le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources, l’amoncellement des déchets, les pollutions diverses et d’envergure, nous rappellent depuis quelques décennies que nous vivons sur une planète qui a des limites.

La pression permanente à produire toujours plus, à consommer toujours plus sans se soucier des conséquences pour la terre, l’eau et l’air a fait de nous, dans les pays industrialisés et riches, une population vivant dangereusement hors-sol.

Fort heureusement, nous sommes toujours plus nombreux partout dans le monde, à mesurer l’ampleur de ce mal développement. Partout dans le monde des paysannes et des paysans ont décidé de développer des pratiques culturales qui préservent l’environnement.

À l’approche des votations, les 2 initiatives anti-pesticides provoquent des confrontations, des pressions pour empêcher un débat de fond pour l’agriculture de demain.

Réunis ce jour, par vos prises de position, vous rappelez l’importance du débat.

Ce climat me rappelle l’intense et long débat sur la transition énergétique, marqué par l’abandon du nucléaire et le recours aux énergies renouvelables. Marqué aussi par le dépôt de plusieurs initiatives, des débats, des confrontations, des manifestations et l’occupation du site de Kaiseraugst, destiné à la construction d’une nouvelle centrale nucléaire. Elle ne sera jamais construite…

Les nombreuses initiatives déposées ces dernières années, concernant directement ou indirectement l’agriculture, expriment de sérieuses préoccupations citoyennes :

– Comment s’alimenter demain ?
– Quelles pratiques agricoles ?
– Quels changements dans notre alimentation pour sauvegarder et développer la biodiversité, conserver des terres fertiles, de l’eau potable et des campagnes vivantes ?

Notre responsabilité de paysannes et de paysans est engagée, comme celle de l’ensemble de la population.

Cette transition vers une agriculture qui renonce aux pesticides de synthèse a été amorcée par les pionniers de l’agriculture biologique. Aujourd’hui, plus de 7000 domaines agricoles ont fait le pas.

Comme pour l’énergie, la transition vers une agriculture durable est inévitable. Nous disposons des moyens nécessaires pour réussir.

Fernand Cuche
Trois-Rods,  le 28 mai 2021

Merci de partager :