ArcInfo 16.02.2024 : « Un pêcheur et des agriculteurs neuchâtelois au Festival du film vert »

Lire l’article sur le site ArInfo

Télécharger la page d’ArcInfo comprenant l’article (PDF)

Merci de partager :

Le Temps 15.02.2024 : « Souvent considérés comme les ennemis de l’agriculture, Les Vert·e·s rêvent d’une réconciliation »

Lire l’article sur le site LeTemps

Télécharger la  page de Le Temps comprenant l’article (PDF)

Merci de partager :

ArcInfo 14.02.2024 : « «Le bon sens paysan n’existe plus»: débat entre Fernand Cuche et Didier Calame »

« de 2 »

Lire l’article sur le site ArInfo

Télécharger les 2 pages d’ArcInfo comprenant l’article (PDF)

Voir les vidéos à ce sujet sur le site d’ArcInfo

Merci de partager :

Le Temps 03.02.24 :Blaise Hofmann: « Quand je demandais à des paysans pourquoi ils ne se révoltaient pas plus, ils me répondaient: «On n’a pas le temps!» » »

« de 2 »

Lire l’article sur le site LeTemps

Télécharger les 2 pages de Le Temps comprenant l’article (PDF)

Merci de partager :

Le Ô 02.02.2024 : « Être durable ou mourir » FIGURE DE L’ÉCOLOGIE, FERNAND CUCHE DÉCRYPTE LA CONTESTATION DES AGRICULTEURS EUROPÉENS

Lire l’article sur le site le-o.ch

Télécharger la page de Le Ô comprenant l’article (PDF)

Merci de partager :

Le Temps 06.01.24 : « A Berne et dans les cantons, l’élu paysan ou l’histoire d’un «Sonderfall» helvétique  » avec Fernand Cuche

« de 2 »

Lire l’article sur le site LeTemps

Télécharger les 2 pages de Le Temps comprenant l’article (PDF)

Merci de partager :

Le Temps 16.12.2023 : «La place Fédérale, entre convivialité et colère» avec Fernand Cuche

« de 2 »

Lire l’article sur le site LeTemps

Télécharger les 2 pages de Le Temps comprenant l’article (PDF)

Merci de partager :

« Insécurité alimentaire et dérèglement climatique. Il est nécessaire de préserver ce qui nous reste de de terre arables » : Fernand Cuche

Le Conseil d’État neuchâtelois a levé les oppositions de « la Tène en transition » concernant l’extension de la zone industrielle de Marin ; une extension de 23 hectares est projetée dans les meilleures terres agricoles du canton. Le 22 novembre dernier, l’association a déposé un recours auprès du Tribunal cantonal.

Intervention de Fernand Cuche.

Nous tardons à préserver ce qui nous reste de terres cultivables. Nous tardons à développer des pratiques agricoles qui intègrent les conséquences de plus en plus visibles du dérèglement climatique qui se traduit par une baisse des rendements. Or, 90 % de l’alimentation dépend des sols cultivés. Ils constituent l’élément central de notre sécurité alimentaire. Dans ce contexte l’utilisation des terres devient un enjeu primordial.

La croissance assure la bonne marche de notre développement industriel, si elle ralentit, stagne ou entre en récession nous nous alarmons à juste titre, car le modèle économique que nous avons choisi chancelle si cette dernière n’est pas continue, à l’image d’un cycliste qui pédale obstinément pour éviter la chute. Un cycliste qui s’interdit de mettre le pied à terre s’épuise inexorablement jusqu’à l’effondrement.

Ralentir, mettre le pied à terre est devenu inévitable. Redéfinir des priorités dans l’utilisation des ressources est vital. En 1972, le rapport du Club de Rome alarmait le monde sur « les limites de la croissance ». Les auteurs et les autrices de ce rapport mettaient en garde l’humanité contre le risque d’effondrement du système planétaire si l’humanité poursuivait sa croissance économique et maintenait sa consommation exponentielle, sans tenir compte de la finitude des ressources naturelles. (« Le Temps », 20 nov. 2023)

L’épuisement des ressources vitales, les dégradations liées au dérèglement climatique qui avance plus vite que prévu nous contraignent à reconsidérer les choix que nous avons faits il y a 5, 10 ou 15 ans. Des choix qui nous apparaissaient cohérents, faisables, bons pour un canton, une région, ne le sont plus aujourd’hui. Tout comme l’extension du réseau autoroutier, la construction de nouveaux aéroports, l’ouverture de nouveaux gisements de gaz ou de pétrole, l’exploitation de nouvelles gravières ou l’installation de nouveaux canons à neige ; l’entêtement d’aller toujours plus haut dans le massif alpin, pour tracer de nouvelles pistes ou l’extension de nouvelles zones industrielles dans des terres arables.

Projeter aujourd’hui encore de bétonner 23 hectares dans les meilleures terres agricoles du canton sans ouvrir pour le moins un débat de fond sur les conséquences de ce choix est surprenant. L’enjeu est d’aménager sans détruire ce qui nous reste d’environnement naturel, un bien vital pour l’humanité.

Fernand Cuche
Lignières. Le 30 novembre 2023

Merci de partager :

ArcInfo 24.11.2023 : « Pôle économique de La Tène: les principaux désaccords entre le Conseil d’État et les opposants » avec Fernand Cuche

« de 2 »

 

Lire l’article sur le site ArInfo

Télécharger les 2 pages d’ArcInfo comprenant l’article (PDF)

Merci de partager :

CanalAlpha Le Journal 22.11.2023 : La Tène : Les opposants au Pôle économique montent au front avec Fernand Cuche

Voir l’extrait du Journal du 22.22.2023 sur le site de Canal Alpha

Voir ou télécharger la vidéo sur le site

« Les près de 200 oppositions au Pôle économique de La Tène ont été levées par le Conseil d’Etat. Mais les opposants ne l’entendent pas de cette oreille. Le mouvement citoyen « La Tène en transition », ainsi que l’Association Transport et Environnement (ATE) font recours contre cette décision auprès du Tribunal cantonal. Les principaux griefs sont le bétonnage des 23 hectares de terres agricoles pour créer une zone qui accueillerait entreprises et logements pour 3’000 emplois et 500 habitants, ainsi que le nombre de places de parking. »
Texte : Canal Alpha

Merci de partager :