Manif Crédit-Suisse Neuchâtel, ArcInfo, 18.09.2020 et lettre ouverte de F. Cuche à Roger Federer

Lettre ouverte à Roger Federer

Monsieur,

Dans la mesure de leurs moyens, des femmes et des hommes agissent pour diminuer leur empreinte carbone. Ces engagements quotidiens témoignent d’une responsabilité citoyenne pour un bien commun : le climat. Pour réussir à limiter les dégâts, ces engagements doivent être relayés, amplifiés par des investissements financiers massifs pour réussir la transition vers une société décarbonée. C’est aussi la responsabilité des institutions bancaires, des entreprises nationales et internationales. Comme elles tardent à s’investir, à investir dans cette transition inévitable, celles et ceux qui détiennent des capitaux au sein de ces entreprises ont la possibilité d’exiger des placements dans des projets durables. Soyons nombreux et nombreuses à revendiquer le respect de nos choix d’investisseurs.

Cette démarche s’inscrit dans l’exercice de notre responsabilité citoyenne. Habitants d’un pays riche, dont les activités financières jouent un rôle internationalement reconnu, nous pouvons renforcer une orientation nouvelle des investissements afin d’éviter un épuisement irrémédiable de nos ressources vitales.

Il y a plus de 40 ans, nous devons décider de cultiver le domaine agricole selon les directives de l’agriculture biologique. Il s’avère aujourd’hui que c’était le bon choix pour entretenir la vitalité des sols. Pour tous les secteurs d’activités, investir dans le respect de notre environnement naturel est aujourd’hui la priorité.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, mes respectueuses salutations.

Fernand Cuche.
Lignières, le 17 septembre 2020

Télécharger l’article de ArcInfo au format PDF

Voir l’article sur le site de ArcInfo